118 mon amour

Bonjour. S'il vous plaît. Merci. Au revoir.

Pourtant la langue française n'est pas bien compliquée : quatre mots ou expressions de base pour avoir une relation polie et courtoise avec son interlocuteur. Ajoutez un minimum de sourire et ça devient même agréable.

Mais non. C'est trop compliqué, ça nous prend pour des machines, parfois pour des chiens, ça n'écoute pas ce qu'on dit et ça gueule à la moindre petite contrariété alors que ça ne sait pas comment s'écrit le nom de sa propre ville ou même parfois dans quel département ça se trouve. Ca se permet de critiquer, de nous traiter d'incapables, alors que deux fois sur trois ça comprend pas le verbe E-P-E-L-E-R.

Si une fois dans votre vie vous avez déja appelé un de ces nouveaux services de renseignement en 118, ce message vous est destiné : sans circonstances atténuantes, tous autant que vous êtes, qui n'avez absolument aucun respect pour nous, je vous le dit tout net, car au téléphone je ne peux pas : vous êtes des Boulets !

Non nous ne sommes pas tous au Maroc.
Oui vous pouvez avoir un numéro de téléphone.
Oui l'adresse aussi pourquoi pas.
Non vous ne me dérangez pas, c'est mon boulot.
Oui je sais écrire Paris, Bordeaux aussi, et même pleins d'autres villes dont vous n'imagineriez même pas que c'est en France.
Non je ne chante pas la chanson, je suis pas un karaoké. Et non je n'y suis pas obligé, car non ce n'est pas écrit dans mon contrat (voilà comme ça en plus vous savez exactement pour qui je travaille).

Avant de faire ce boulot je trouvais comme tout le monde que les gens du 12 étaient particulièrement désagréables... aujourd'hui j'ai compris pourquoi.


Journée de boulot pourrie. Oum colère. Prout.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.oum.fr/trackback/38

Haut de page